Histoire

Chartres, cathédrale Notre-Dame, baie 7.
Détail de l'histoire de Charlemagne, vers 1210-1225.
En 1958, paraissait un ouvrage, qui reste aujourd'hui encore une référence, Le vitrail français. Il réunissait tous ceux qui ont contribué au développement de la recherche moderne sur le vitrail. Parmi eux, Jean Lafond pouvaient faire figure de pionnier, ayant développé depuis près de quarante ans déjà des méthodes d'analyses proches de celles du Corpus Vitrearum.

Lors des années qui suivirent la Seconde Guerre mondiale, l'opportunité d'examiner les vitraux avant leur repose fut, en France comme ailleurs, déterminante. À l'initiative de Jean Verrier, Louis Grodecki fut amené à consacrer une part importante de son activité à leur étude et à la préparation de l'exposition Vitraux de France, tenue en 1953 à Paris. Le premier volume du Corpus Vitrearum-France, consacré à Notre-Dame et à la Sainte-Chapelle de Paris parut peu après, en 1959, rédigé par Marcel Aubert, Louis Grodecki et Jean Lafond.

Le second volume, Les vitraux du chur de l'église Saint-Ouen de Rouen, par Jean Lafond est publiée en 1970, suivi de quatre autres monographies, éditées de façon très échelonnée, la dernière parue en 2007. À ce rythme, l'étude exhaustive des vitraux pouvait sembler hors de portée, la France ayant le privilège de conserver plus de verrières que tous les autres pays du monde réunis. Pour connaître dans des délais plus brefs la totalité de notre patrimoine vitré, Jean Taralon et Louis Grodecki proposèrent la création du Recensement des vitraux anciens de la France, dont le premier volume parut en 1978.

Parallèlement, Louis Grodecki publiait en 1976 un volume de recherche sur les vitraux de Saint-Denis, qui fut le premier de la série Études.

Le rattachement en 1980 de l'équipe de quatre chercheurs chargée du recensement des vitraux à l'Inventaire général des Monuments et des Richesses artistiques de la France fut extrêmement bénéfique. En une trentaine d'années, huit volumes sont parus, couvrant quatorze Régions sur les vingt deux que compte la France, soit, environ 90 % du corpus national. Le IXe volume de la collection, Les vitraux d'Auvergne et du Limousin, est sous presse.

La série Études n'est pas en reste, puisque son neuvième volume Le vitrail à Paris au XIXe siècle. Entretenir, conserver, restaurer, par Élisabeth Pillet est paru en juin 2010. Cet ouvrage enrichit considérablement toutes questions relatives à la renaissance puis au développement du vitrail au XIXe siècle et éclaire toutes les questions lieés à la restauration. Plusieurs autres projets sont en préparation: monographies des vitraux des verrières basses de la cathédrale de Chartres, des chapelles latérales et des parties du XIIIe siècle de la cathédrale de Bourges, achèvement du Recensement des vitraux anciens de la France etc.

Membres des Comités Nationaux

Directeur

Michel Hérold

Secrétaire

Jean-François Luneau

Auteurs et Membres

Sylvie Balcon
Jean-Pierre Blin
Caroline Blondeau-Morizot
Chantal Bouchon
Karine Boulanger
Laurence Cuzange
Véronique David
Amélie Duntzge-Ouvry
Laurence de Finance
Nathalie Frachon-Gielarek
Françoise Gatouillat
Auriane Gotrand
Emma Groult
Maxence Hermant
Fabienne Joubert
Claudine Lautier
Guy-Michel Leproux
Claudine Loisel
Philippe Lorentz
Danielle Minois
Isabelle Pallot-Frossard
Élisabeth Pillet
Anne Pinto
Laurence Riviale
Dany Sandron
Véronique Soulay
Barbara Trichereau

Auteurs associés

Brigitte Kurmann-Schwarz (voir comité national de la Suisse)
Elizabeth C. Pastan (voir comité national des Etats-Unis)

Comité pour la conservation des vitraux

Claudine Loisel
Isabelle Pallot-Frossard